avenants aux salaires convention synerpa

augmentation valeur du point synerpa

Un nouvel accord ( ce n’est pas le Ségur mais un autre) portant sur une augmentation de la valeur du point et aussi sur une augmentation des coefficient des salariés ayant des coefficient à 219 maximum a été signé au niveau de la convention collective Synerpa. Cela s’impose donc chez Korian. Cet accord a été signé début novembre avec effet rétroactif en juillet 2020.

La valeur du point est portée à 7.16, à compter du 1er juillet 2020 .

Au 1er janvier 2020, le SMIC ayant augmenté est passé à 1539.42 euros. Les coefficients 2015 et 216 étaient donc payés en dessous du SMIC. Cela a entraîné les modifications suivantes:

– A compter du 1er janvier 2020 , le salaire mensuel conventionnel correspondant au coefficient d’emploi 215 ne pourra être inférieur à 1.539,42 € brut pour un temps plein.

– A compter du 1er janvier 2020 , le salaire mensuel conventionnel correspondant au coefficient d’emploi 216 ne pourra être inférieur à 1.539,42 € brut pour un temps plein.

Depuis le 1er juillet 2020 :

– Le coefficient 215 est supprimé et remplacé par le coefficient 216 .

– Le coefficient 216 est supprimé et remplacé par le coefficient 217 .

– Le coefficient intermédiaire 217 est supprimé et remplacé par le coefficient 218 .

– Le coefficient 218 est supprimé et remplacé par le coefficient 219 .

– Le coefficient intermédiaire 219 est supprimé et remplacé par le coefficient 220 .

prime Ségur

Quand la direction ment aux salariés

LA DIRECTION GENERALE MENT

Nous avons été contacté par plusieurs salariés nous relatant que leurs directeurs les informaient que nous toucherons bien 160 euros du au Ségur de la Santé.

C’EST FAUX

Car pour pouvoir toucher cette indemnité, un accord entre les syndicats patronaux et salariés doit être signé.

La négociation de cet accord vient à peine de débuter (14/10/20).

Cette indemnité est financée à 100% par l’Etat et sera versée tant que le financement de l’Etat sera pérenne.

Ce qui est sûr, c’est que notre employeur Korian, n’a fait aucun geste envers ses salariés durant les négociations annuelles obligatoires.

C’est pour cela que nous appelons à nous mettre en grève vendredi 16 octobre pour montrer notre colère.

Tous en grève vendredi 16 octobre

Boite mail : forceouvrierekorian@gmail.com

Isabelle JALLAIS : 06 70 15 23 09 isabelle.jallais@gmail.com

Annick RIVIER : 06 86 45 69 74 annickrivier5@gmail.com

Lucie Rodriguez  : panda_869@hotmail.com 06 07 24 89 13

: Pour plus d’informations, allez sur notre blog :http://fo-korian.fr

fin des NAO

la direction refuse de revoir la prime 13ème mois!

Nous sommes très en colère car nos discutions lors des réunions de négociation n’ont servies à rien.

La direction avait décidé ce qu’elle voulait nous donner: c’est à dire rien,.

Comment peuvent ils se contenter de noter que nous toucherons

  • le Ségur, versé par l’état
  • la prise en charge de la mutuelle entre janvier et juin 2021, versé par la mutuelle

alors que donne Korian????

De la même façon, nous nous sommes battus pour que soit revue la prime 13ème mois sans obtenir lla moindre avancée!

Nous vous invitons donc à nous rejoindre et à cesser le travail

le 16 octobre

comment faire perdre leur prime aux salariés?

appel à la grève!

Vous avez été nombreux à nous interpeller sur la disparition de l’augmentation de votre salaire brut lorsque vous passez une année d’ancienneté. Nous avons fait remonter ce point à la direction.

Aujourd’hui, nous avons déjà eu 4 réunions de négociations sur les NAO (Négociations Annuelles Obligatoire). 

Malgré les demandes répétées de Force ouvrière, la direction n’a pas remis ce point dans la proposition d’accord qu’elle nous a présentée cette semaine.

Pour nous aucune avancée significative !

Nous savons que ce point est très important pour tous car il va déterminer le devenir de cette ancienne prime 13ème mois. Est elle amenée à disparaître petit à petit?

Pour Force Ouvrière, c’est inconcevable.

Il nous reste encore une réunion, mardi 6 octobre, pour arriver à faire entendre nos demandes auprès de l’employeur.

Si nous n’avons pas satisfaction, c’est par la grève que nous devrons l’obtenir !